National

[CHAMPIONNAT – 9ème journée] Les Palois ont parfaitement relevé la tête !

Après la déroute dunkerquoise, l’objectif pour les Jaunes et Bleus était simple : retrouver le chemin de la victoire, et continuer cette série de matchs sans défaites à domicile.

Pourtant, le défi paraissait immense : le Gazélec d’Ajaccio, tout juste descendu de L2, se présentait au Nouveau Stade armé d’une équipe taillée pour jouer les premiers rôles.

Si les Palois démarraient bien la rencontre, les Corses arrivaient à reprendre le contrôle du ballon et commençaient à poser leur patte sur le match.

Mais à trop vouloir jouer, les Ajacciens se faisaient punir en contre : après un corner, Bayard lançait Bansais, qui, dans une position d’attaquant inhabituelle pour lui, jouait de sa vitesse pour passer le dernier défenseur. Et là, Camara commettait l’irréparable en retenant par le maillot le latéral palois, synonyme de carton rouge (17ème) !

Réduits à 10, les Ajacciens ne fermaient cependant pas le jeu, mais se faisaient prendre sur la vitesse des ailiers béarnais, Sabaly et Gueye : après un super travail de Ba, Sabaly centrait fort pour Gueye au point de penalty.

S’il avait un peu de réussite au moment de récupérer le ballon, il n’avait aucun mal à ajuster Balijon d’un superbe tir croisé, pour ouvrir le score (1-0, 23ème) !

A peine 8 minutes plus tard, suite à un corner, Bayard lançait parfaitement Sabaly en contre. Supersonique, l’ailier palois laissait sur place toute la défense ajaccienne, et se retrouvait en tête-à-tête avec Balijon. Quelques feintes de tir plus tard, et un ballon freiné par le portier corse, et voici les Béarnais qui inscrivaient déjà le 2ème but du match (2-0, 31ème) !

A la mi-temps, on ne voyait pas comment les Jaunes et Bleus pourraient être mis en danger par de courageux et joueurs ajacciens, mais réduits à 10.

La deuxième période était plutôt à l’avantage des visiteurs, qui avaient décidé de presser plus haut l’arrière-garde paloise : cela se ressentait sur les contacts, et sur les cartons jaunes que sortait à intervalle régulier l’arbitre de la rencontre.

Si Gueye et Ba faisaient passer un nouveau frisson dans la défense visiteuse (62ème), c’était le deuxième qui allait inscrire le but du break grâce à un superbe débordement du… premier !

Le centre du n°7 béarnais, après un bon débordement, était touché, mais l’avant-centre des Jaunes et Bleus avait bien suivi, et plaçait sa tête pour marquer ce troisième but qui pliait le match (3-0, 69ème) !

Et pour couronner le tout, dans un stade rempli et une main courante qui l’était tout autant, Sabaly, l’homme du match, allait marquer un quatrième but d’école.

Maisonneuve, toujours en finesse, récupérait le cuir en le poussant du bout du pied pour Daubin : le milieu palois, excellent hier soir, trouvait Gueye sur la droite.
Percutant, l’ailier avait déjà vu que son compère de l’aile opposée, Sabaly, était tout seul : d’un superbe centre, il permettait à son coéquipier de clore la marquer, et d’enchanter un public en extase devant cette superbe performance (4-0, 75ème) !

Au final, les Jaunes et Bleus reprennent la deuxième place de ce championnat grâce à ces 3 points, mais surtout relèvent la tête après la gifle reçue vendredi dernier à Dunkerque.

Mais pas le temps de fêter ça : dès vendredi, c’est la belle surprise de ce National qui débarque au Nouveau Stade.
Villefranche-Beaujolais, 3ème, arrive pour continuer sa marche en avant et dépasser les Palois au classement.

Rendez-vous donc vendredi 4 octobre à 20h au Nouveau Stade pour ce choc qui promet beaucoup : allez le Pau FC !