National

[CHAMPIONNAT – 33ème journée] Une belle soirée pour les Palois

Victorieux de leur déplacement en région parisienne à Sannois-Saint-Gratien, les Palois ont décroché, grâce à ce succès 4 buts à 1, leur maintien en National 1.

Les Jaunes et Bleus étaient dans la même position qu’il y a tout juste un, lorsqu’ils avaient disputé à Créteil, lors de l’avant-dernière journée du championnat, un match qui les rapprochait du maintien.

En effet, l’ESSG était déjà relégué en N2 et n’avait plus rien à jouer dans cette fin de championnat, si ce n’est sortir avec les honneurs.

Pau n’était pas encore sauvé et se rendait à Sannois pour y jouer sa survie.

Si les premières minutes de cette avant-dernière rencontre de la saison ne donnent rien, Jarju fait parler de lui à la 13ème minute. A la suite d’une belle action collective, Boisgard sert en une touche de balle l’attaquant palois dans la profondeur. Le Gambien n’a plus qu’à tromper le portier francilien pour ouvrir le score de l’intérieur du pied droit (0-1, 13ème).

Quelques minutes plus tard, l’Entente essaye de réagir avec un centre. Face à un solide Antoine Batisse, Mathieu Géran ne peut reprendre le cuir de la tête pour tenter d’inquiéter Guendouz. Dégagé par le défenseur et capitaine palois, le ballon revient dans les pieds de Menard qui frappe en force. Batisse, toujours présent, d’une tête intercepte le cuir.

Quelques minutes avant la fin du premier acte, Name joue long dans la profondeur et réussit à trouver Lamine Gueye sur le côté droit de la surface de réparation. A la lutte face au défenseur de l’ESSG, il poursuit sa lancée en direction des buts de Salamone. Le Sénégalais frappe  au premier poteau et trompe le portier adverse : le Pau FC est alors devant avec deux longueurs d’avance (0-2, 39ème) !

A la mi-temps, les Palois sont donc devant sur le tableau d’affichage et réalisent à ce moment-là le scénario parfait en vue du maintien.

Au retour des vestiaires, l’ESSG pousse pour revenir. A la suite d’une belle possession, un centre est effectué sur le côté gauche. Celui-ci est repris de la tête par Dia mais Guendouz, toujours très vigilant sur sa ligne de but, capte cette tentative.

Pau reprend la main sur le ballon et Vincent Thill commence son numéro. Comme à son habitude, il enchaîne plusieurs bons dribbles et efface la défense adverse. De loin, il frappe mais ce tir ne donne rien de plus sur cette action.

Boisgard s’avance vers l’entrée de la surface de réparation francilienne, il tente sa chance avec un enroulé mais c’est finalement contré. Le cuir est cependant récupéré par Thill, qui transmet un bon ballon au point de penalty pour Daubin.
Fauché par un défenseur de l’Entente, l’arbitre indique le point de penalty. Thill s’en charge et ne tremble pas, en croisant bien son tir, laissant le portier adverse sans réaction (0-3, 70ème).

Pau est donc à ce moment-là presque assuré de revenir dans le Béarn avec les 3 points de la victoire, synonyme de maintien en N1, mais les joueurs de Bruno Irlès continuent de jouer et ne s’arrêtent pas en si bon chemin, face à une équipe qui a clairement lâché le match.

D’un geste de grande classe, Boisgard lobe la défense de Saint-Gratien et place parfaitement le cuir pour Thill, seul devant le gardien de l’Entente. Il frappe mais manque de puissance pour espérer inscrire un doublé.

A dix minutes de la fin du match, Bansais sur le côté droit transmet le cuir pour Thill à l’entrée de la surface. Le Luxembourgeois, après deux dribbles, enroule et trompe Raphose (0-4, 82ème).

Le score est lourd en faveur des Béarnais, mais dans les derniers instants de la rencontre, l’ESSG sauve l’honneur et inscrit un but dans le temps additionnel par le biais de Talal (1-4, 90ème).

Les Palois l’emportent au final 1-4 et voient leur maintien se confirmer, grâce aux bons résultats de cette journée !

Rendez-vous vendredi à 18h30 au Nouveau Stade pour la réception de Marignane, une belle fête pour cette dernière journée de Championnat.

Venez nombreuses et nombreux saluer et féliciter les Jaunes et Bleus !

Mickael Nassieu.