National

[CHAMPIONNAT – 30ème journée] Une victoire qui vaut de l’or !

Hier soir, le Pau FC accueillait sur sa pelouse les joueurs du Stade Lavallois.

A la dernière marche du podium de ce championnat de National, Laval fait partie des prétendants à la montée en Ligue 2 à l’issue de la saison.

Mais les Palois avaient à cœur de gêner les Tangos dans la course aux barrages. Et c’est chose faite, avec une belle victoire des hommes de Bruno Irles sur le score de 2 buts à 1.

12042019-p1320748

Retour sur cette belle soirée…

Tout commence très fort au Nouveau Stade puisque les joueurs du Pau FC allaient à plusieurs reprises se montrer les plus dangereux dans ce début de rencontre devant les buts de Bouet.

Ce dernier s’empare d’ailleurs de la tentative de Gueye peu avant la dixième minute de jeu.

Quelques instants plus tard, le portier lavallois allait de nouveau se signaler après un coup franc obtenu par Vincent Thill aux 30 mètres. Frappé avec puissance par Quentin Boisgard, Bouet capte le cuir en deux temps.

12042019-p1320816

Laval est donc pleinement averti que ce match s’annonce assez mouvementé.

Cette fois sur corner, Boisgard place le cuir sur Yankuba Jarju qui arrive, au prix d’une belle bataille, à dévier le ballon dans les filets adverses. L’ouverture du score est là et la joie se fait ressentir depuis les tribunes (1-0, 18ème).

12042019-p1320963

Cette fois-ci la tendance allait s’inverser et la première grosse alerte pour Alexis Guendouz allait pointer le bout de son nez. A la suite d’un cafouillage dans la défense béarnaise, Beye glisse et n’est pas loin d’inscrire un but contre son camp. Fort heureusement, cela passe à quelques centimètres des buts du portier palois.

A la 26ème minute, Scaramozzino allait éliminer le côté droit de la défense paloise pour centrer sur la tête de Robic. L’attaquant lavallois trompe Guendouz d’un coup de casque imparable et permet aux siens de revenir dans cette rencontre, presque contre le cours du jeu (1-1, 26ème).

Sur coup franc cette fois, ce même Scaramozzino tente sa chance à l’entrée de la surface. Repoussé par le mur palois, il frappe à nouveau à ras de terre sans contrôler mais ne trouve fort heureusement pas le cadre.

12042019-p1330069

Les Palois, qui laissent le contrôle du jeu à leurs adversaires, évoluent en contre et ont de bonnes situations. Sur l’une d’elles, ils se retrouvent à 4 face à 2 défenseurs tangos. Après de très bons dribbles de Boisgard, celui-ci opte pour le décalage côté droit et envoie Gueye seul face à Bouet.
Le Sénégalais bute sur le portier visiteur et rate une belle opportunité d’être en tête sur le tableau d’affichage à la mi-temps.

Juste avant la fin de ce premier acte, Etinof pensait scorer en éliminant deux défenseurs du Pau FC, mais c’était sans compter sur le très bon retour défensif de Beye qui allait sauver les Jaunes et Bleus.

La pause est donc sifflée sur le score de 1-1, et on assiste à un match de très bon niveau sur une pelouse impeccable, qui permet ainsi aux acteurs de pleinement développer leur jeu.

12042019-p1330073

Au retour des vestiaires, on retrouve un Pau avec de l’envie d’aller de l’avant, en misant sur les contres.

De 25m, Quentin Daubin frappe en puissance mais Bouet repousse le cuir en corner.

Avec sa technique et sa puissance, Daubin n’est pas loin de mettre l’un des buts de l’année !

12042019-p1330010

A l’heure de jeu, Etinof sur coup franc tente directement, mais c’est superbement claqué par Guendouz en corner.

Dans la foulée, le coup de pied de coin est dégagé par Batisse vers Jarju, et le buteur Palois peut s’offrir un magnifique doublé. Sauf que Bouet en a décidé autrement et stoppe cette action en sortant dans les pieds de l’attaquant gambien.

Alors que les locaux reprennent en main le jeu, Moustapha Name lance parfaitement Boisgard dans la profondeur sur le côté gauche. Il centre au second poteau pour Gueye qui frappe le cuir de volée et trompe Bouet, envoyant le ballon dans le petit filet opposé (2-1, 71ème).

12042019-p1320845

Les Palois reprennent les devants dans cette fin de match, avance qu’ils tiendront jusqu’au bout du temps additionnel !

La victoire fait beaucoup de bien dans les rangs béarnais, et elle se ressent parfaitement dans les tribunes, bien garnies en ce vendredi d’avril. C’était beau à voir !

12042019-p1320783

Félicitations et rendez-vous vendredi soir à Lyon.

Mickael Nassieu.