National

[CHAMPIONNAT – 21ème journée] Face au leader, le Pau FC rate la passe de 4 !

Hier soir, le Pau FC recevait au Nouveau Stade l’équipe du Mans. Leader du Championnat de National et invaincu depuis le 21 Septembre à Rodez, les spectateurs étaient venus en nombre pour assister à cette belle affiche.

Pau restait sur 3 victoires consécutives et allait pouvoir s’étalonner face à un gros morceau du National : le combat s’assurait donc très disputé.

Après un hommage pour Emiliano Sala avec une minute d’applaudissements, ce sont les visiteurs qui engagent, avec Boissier qui joue long et trouve une touche dans le camp Béarnais.

Cependant, la première grosse alerte de cette rencontre est pour les joueurs du Pau FC. Bien amené par Vincent Thill qui se joue de la défense adverse, il transmet le cuir à Quentin Boisgard qui ne peut reprendre à l’entrée de la surface de réparation. Moustapha Name suit bien cette action et d’une frappe directe toute en finesse inquiète les Manceaux. Le cuir terminera sa lancée juste à côté du but de Aymes, le portier du Mans (2ème).

C’est au tour des visiteurs d’alerter les Palois en jouant dangereusement dans les 20 mètres Béarnais. Vardin centre mais Alexis Guendouz s’interpose et capte bien ce ballon (3ème).

Pau répond de nouveau par une action similaire à la précédente lorsque Name tente sa chance.

A la même distance et d’une même frappe, le capitaine du Pau FC, Paul Maisonneuve tente sa chance sans contrôler le cuir. Malgré la beauté de cette frappe, le portier Manceau se détend bien pour repousser du bout des gants dans les pieds de son défenseur (6ème).

Ce début de match est donc très disputé comme l’attendaient les quelques 1300 spectateurs présents pour ce duel dans les travées du Nouveau Stade.

D’une passe lobée, Quentin Boisgard transmet à Yankuba Jarju dans la profondeur. L’attaquant Gambien tente sa chance depuis le côté droit de la surface de Aymes, mais voit finalement le portier capter en deux temps sa tentative (10ème).

Après quelques minutes plus calmes, Rémy Boissier de la gauche vers la droite sur corner envoie le ballon sur la tête de Lemonnier qui place parfaitement le cuir dans la lucarne de Guendouz : le portier Palois récupère entre ses mains le ballon (17ème).

C’est maintenant au tour de Thill de faire parler de lui dans cette rencontre, après avoir obtenu un très bon coup franc, il frappe à ras de terre mais le mur manceau contre cette action (19ème).

Suite à 30 minutes de jeu riches en actions, le défenseur palois prêté par le Stade de Reims, Lenny Vallier, trompe la défense adverse après une superbe feinte de corps. Il s’approche seul face à Aymes côté gauche mais croise trop sa frappe alors que le stade commencé à trembler de joie (32ème).

Après une nette domination Paloise, c’est finalement les joueurs du Mans qui vont faire le plus de bruit en cette fin de première période. L’ancien Troyens, Alois Confais récupère un ballon repoussé par la défense Paloise.
D’une lourde frappe en première intention, il place le cuir dans les filets de Guendouz après que sa frappe a heurté les deux poteaux.

L’ouverture du score est donc pour les joueurs du Mans, presque contre le cours du jeu (0-1, 40ème).

Et les visiteurs ne sont pas loin de doubler la marque quelques instants plus tard : après un dégagement en profondeur de Dasquet, Créhin contrôle le ballon, mais avec le bon pressing de Batisse ne peut se retourner. Il trouve finalement la barre transversale de Guendouz sur une frappe déséquilibrée (43ème).

L’arbitre de cette rencontre renvoie les 22 acteurs aux vestiaires et après une bonne première mi-temps Paloise, ce sont les Manceaux qui sont devant au score, même si tout reste à faire.

De retour de la pause, ce second acte sera très difficile pour les Palois, n’ayant pas vraiment eu une nette opportunité : les Jaunes et Bleus sont plongés dans la difficulté par un verrouillage défensif des visiteurs, et voient sortir sur blessure Gueye, touché au genou par une belle entaille (54ème).

Les Manceaux veulent évidemment inscrire un second but, à l’image de la frappe de Soro qui sera repoussée en corner par Guendouz (55ème), puis ce même Soro rate le cadre après un centre de Duponchelle à l’heure de jeu.

Bruno Irlès mise tout sur l’attaque en voyant les minutes défiler : deux changements offensifs avec l’entrée de Guilavogui et du jeune Tressens lors de cette fin de rencontre (77ème et 85ème).

Mais cette fin de match sera plus marquée par les cartons rouges qu’autre chose : les derniers instants de la rencontre sont électriques au Nouveau Stade, l’arbitre expulsant d’ailleurs Paul Maisonneuve, sorti deux minutes auparavant et dans la foulée l’un des adjoints du coach palois.

Du côté adverse, Boissier prend à son tour un carton rouge suite à un deuxième jaune dans le temps additionnel après une faute sur un joueur palois.

Le score en restera là, après une seconde période très difficile dans laquelle les joueurs du Mans ont clairement montré que leur place occupée dans le classement n’était pas usurpée.

Rendez-vous vendredi prochain avec la réception de Concarneau, un adverse qui réussit bien souvent aux Béarnais, mais qui viendra également chercher des points pour se rapprocher un peu plus du maintien.

A noter également que les U19 affrontent demain Vannes pour un match plus qu’important en vue du maintien dans leur championnat, dans une une sorte de dernière chance : match ce dimanche à 11H00 sur l’annexe du Nouveau Stade.

Allez le Pau FC !

Mickael Nassieu.