National

[CHAMPIONNAT – 1ère journée] Une reprise rythmée !

Ce vendredi, il était l’heure au Nouveau Stade de retrouver les Palois pour l’ouverture de cette saison 2019/2020.

Face à des Choletais qui ont effectué un gros recrutement, tout en ayant gardé une belle ossature de joueurs de la saison dernière, les hommes de Bruno Irles se devaient de démarrer parfaitement pour ne pas revivre le cauchemar d’août 2018, où il avait fallu attendre la 6ème journée pour récupérer les premiers points.

Avec là aussi une ossature conservée à 70%, plus quelques nouveaux arrivants de qualité, le staff palois pouvait légitimement être confiant pour ce premier match de championnat.

Et dès le départ, on sentait les Palois dans le rythme, avec une belle agressivité à l’image d’Alassane Diaby, l’une des recrues, qui essaye d’entrée de mettre de l’impact physique sur ses adversaires.

En face, un bloc visiteur compact et un gros pressing, avec toujours la menace Kévin Rocheteau, le meilleur buteur de la saison dernière et resté en Vendée.

Jarju se crée la première situation, en partant parfaitement bien dans le dos de la défense, mais perd le ballon de vue, permettant à Elana de dégager de la tête.

Dans la foulée, c’est Sabaly qui arrive à centrer pour Bayard, mais ce dernier est un poil court pour pouvoir se créer la première véritable occasion de ce match.

Une minute plus tard, c’est Diaby, sur un coup franc de ce même Bayard, qui place sa tête mais ne peut suffisamment l’appuyer pour tromper le portier choletais.

Des premières minutes encourageantes et étouffantes pour les visiteurs, qui n’arrivent pas à s’approcher des cages d’un Guendouz plutôt tranquille pour le moment.

Après un petit réveil des Vendéens et quelques coups francs récoltés, les Jaunes et Bleus repartent à l’attaque via Daubin, qui ne cadre pas sa frappe, puis Jarju, signalé hors-jeu au dernier moment.

Les débats s’équilibrent au quart d’heure de jeu, chacun ne voulant pas commettre d’erreur pour garder toutes ses chances dans cette rencontre, même si les visiteurs accentuent leur pressing, avec Rocheteau et Keita en pointe.

Autour de la 25ème minute de jeu, Rocheteau rate totalement sa frappe alors qu’il était en bonne position, et Bayard, en contre, n’arrive pas à cadrer son tir à 22-23m : les situations se précisent, sans être toutefois dangereuses.

C’est alors que le jeu se durcit un peu plus, notamment au milieu du terrain : Daubin récolte le premier jaune de sa saison en retenant Mazikou (26ème).

Les Palois essayent de contourner le pressing adverse en jouant long, mais sans trop de précision. En face, c’est toujours très solide, et on sent les visiteurs prendre de plus en plus confiance dans cette rencontre.

Bayard prend lui aussi un carton jaune pour un tacle dangereux (33ème), pendant que Palois et Choletais continuent à essayer de se rapprocher des cages : Bayard, Jarju ou Name ne peuvent cependant pas être décisifs.

La plus belle action paloise vient à la 39ème minute : Bayard, très actif en cette première mi-temps, adresse un petit ballon parfait à Sadzoute, parti en profondeur. Après avoir fixé Elana, il frappe du gauche, mais c’est un peu trop croisé malheureusement !

Suite à cela, c’est à Cholet de prendre son premier carton jaune par Kévin Rocheteau, qui crochète Bayard à l’entrée de la surface paloise : les esprits s’échauffent, et mr l’arbitre doit faire la police pour calmer tout le monde (41ème).

La fin de première période est totalement béarnaise, avec Name qui tente une belle demi-volée sortie par Elana (43ème), ce même joueur tente à nouveau de marquer de la tête sur le corner qui suit, sans succès (44ème), puis c’est Gueye qui tente sa chance quelques secondes plus tard, sans plus de réussite.

La mi-temps est sifflée sur ce score de 0-0, mais le match est plaisant et le public venu nombreux semble se régaler.

La rencontre reprend sur une faute de Tine sur Sabaly : le Choletais prend lui aussi un carton jaune (47ème).

Cholet se procure une situation chaude suite à une transmission un peu longue de Diaby pour Batisse : le capitaine palois arrive cependant à gêner l’attaquant visiteur, avant que Guendouz ne termine le boulot en bouchant bien son angle pour éviter l’ouverture du score (49ème).

Une minute plus tard, Keita fauche Diaby à retardement alors que celui-ci avait déjà transmis le ballon : carton jaune pour l’attaquant choletais, et un début d’échauffourée où mr l’arbitre a énormément de boulot pour calmer les joueurs (50ème).

Deux minutes plus tard, un ballon qui traîne devant la surface paloise est récupéré par Rocheteau, qui ne se pose pas de question et envoie une superbe demi-volée dans la lucarne de Guendouz, qui ne peut absolument rien faire : un peu contre le cours du jeu, les visiteurs ouvrent le score, de belle manière il est vrai (1-0, 52ème).

Mais cette équipe paloise a du caractère : après avoir montré sa solidarité lors des moments chauds dans cette première journée, l’égalisation ne se fait pas attendre.

Gueye, lancé à pleine vitesse sur la droite, arrive à trouver un Jarju parfaitement démarqué entre les deux défenseurs : le contrôle est parfait, et le missile qui suit finit sous la barre d’un Elana impuissant sur le coup (1-1, 53ème).

Le match devient alors totalement fou : sur le coup d’envoi, Baouia vient presser Sadzoute, qui dégage le cuir. Malheureusement, celui-ci vient toucher le visage de l’attaquant choletais, qui joue bien le coup en restant au sol.

Evidemment, Choletais et Palois se ruent sur l’homme en noir, qui a entre-temps sorti le carton rouge pour le latéral béarnais (55ème) !

Le premier changement vient évidemment rapidement pour Bruno Irles, qui fait sortir Cheick Sabaly pour laisser entrer un défenseur, Louis Bury en l’occurrence (59ème).

La rencontre est très tendue, et les petits accrochages empêchent les acteurs de développer leurs offensives, à l’image de Gbelle, qui fauche à nouveau Bayard.

La tension ne retombe toujours pas, et c’est cette fois Tine qui prend un carton jaune pour une nouvelle faute sur un Palois (63ème).

Sentant le vent tourner, le coach choletais procède à ses deux premiers changements, avec les sorties de Sekou Keita et Baouia pour les entrées d’Ibrahima Keinta et Trabelsi.

A vingt minutes du terme de cette rencontre, la fraîcheur tombe sur le Nouveau Stade, calmant les ardeurs des 22 joueurs : le football reprend ses droits, pour une fin de match haletante !

Evidemment, c’est un jeu tactique qui se met en place entre des visiteurs qui ont pris la possession du ballon, et des locaux qui veulent tenir ce match nul qui serait au final un bon résultat.

Mais il était écrit que cette rencontre ne se terminerait pas dans la tranquillité : Tine, déjà averti, fait un gros tacle sur Daubin, qui s’écroule au sol.
Mr l’arbitre n’hésite pas, et sort à nouveau un carton rouge pour Cholet cette fois (73ème) !

La réponse du staff visiteur est immédiate, avec le dernier changement : Mazikou sort pour Doumbia (76ème).

Bayard, excellent pour sa première sous les couleurs Jaunes et Bleues, fait un petit numéro sur la gauche du terrain : son contrôle en porte-manteau, suivi d’un crochet sur Gbelle est synonyme de carton jaune pour le défenseur choletais, coupable d’une nouvelle faute sur le nouveau chouchou du Nouveau Stade (78ème) !

Bruno Irles, voyant qu’il y a à nouveau quelque chose à faire dans cette fin de match, décide de faire sortir le très bon Lamine Gueye, pour faire entrer Idrissa Ba (78ème).

Cholet tente un dernier baroud d’honneur à l’orée des 5 dernières minutes, mais les Palois pressent comme des forcenés, à l’image de Name ou Bayard.

Ce dernier s’échine d’ailleurs à remonter le cuir vers le but adverse, mais doit composer avec la fatigue et l’âpreté de la défense de Cholet, bien décidée à rester sur ce match nul.

Le coup de sifflet final est donné par l’homme en noir, qui conclut ce match un peu fou sur le score de 1-1, et qui laisse peut-être quelques regrets pour les Béarnais au vu de la physionomie.

Cependant, l’espoir est de mise pour les hommes de Bruno Irles, qui ont montré beaucoup de vertus et de courage malgré les coups du sort.

Au classement, les Palois sont 5ème, et peuvent déjà se projeter sur leur prochaine rencontre, corsée, avec un déplacement compliqué à Lyon-Duchère, défait sévèrement sur la pelouse de Dunkerque.

Un match à suivre dès vendredi prochain à 20h sur FFF TV ou sur notre Twitter évidemment.

Allez le Pau FC !