[CHAMPIONNAT – 12ème journée] Les Palois trébuchent sur les Cristolliens

Les caméras de Canal+ présentes au Nouveau Stade, un stade qui s’annonçait archi-comble malgré une météo qui n’allait pas forcément être au rendez-vous : les ingrédients de cette 12ème journée étaient plutôt à l’avantage de Palois qui retrouvaient leur antre et leur public pour accueillir l’US Créteil, promu cette saison mais habitué aux joutes du National.

Pour cette rencontre, Bruno Irles avait choisi de titulariser deux attaquants de pointe pour essayer de proposer de la folie dans le bloc défensif très efficace des Cristolliens (meilleure défense du championnat avant cette rencontre), et essayer de se procurer des occasions autant que possible.

2019_11_01-half-2-012

En face, on venait pour essayer de rester solide, et pourquoi pas piquer sur des contre-attaques pour faire mal aux Jaunes et Bleus.

Et dès le coup d’envoi, comme un signe de ce qui allait se passer quelques dizaines de minutes plus tard, une pluie intense s’abattait sur le Nouveau Stade, accélérant les conditions de jeu : il fallait donc être précis dans les passes et les remontées de balle, ce qui ne facilitait pas la tâche des 22 acteurs.

Le premier tournant de cette rencontre se profilait à la 29ème minute : Fofana faisait preuve de beaucoup trop d’engagement et taclait Lamine Gueye au niveau du genou.
Mr l’arbitre n’hésitait pas une seconde et sortait le carton rouge !

2019_11_01-half-2-022

Et comme souvent dans ces situations, les équipes réduites numériquement se resserrent : ainsi, dans cette première mi-temps plutôt fermée, qui voyait les Palois buter soit sur le bloc défensif visiteur, soit par manque de précision, il fallait attendre la 44ème minute et le pressing payant de Cheikh Sabaly pour que Lamine Gueye prenne le cuir à l’entrée de la surface et ajuste Over Mandanda d’une belle frappe de l’intérieur du droit, juste avant la mi-temps (1-0, 44ème) !

Le nombreux public (plus de 1400 personnes) pouvait souffler et espérer ainsi une deuxième mi-temps plus tranquille et forcément acquise aux Jaunes et Bleus, qui voyaient ainsi les 3 points leur tendre les bras.

2019_11_01-half-1-004

Le retour des vestiaires ne laissait présager rien d’autre, avec des Béarnais maîtres du jeu et des Cristolliens acculés dans leur camp, luttant pour ne pas voir se gonfler l’addition.

8 minutes après la reprise des débats, Cheikh Sabaly concluait une occasion emmenée par Yankuba Jarju, qui lui donnait peu académiquement la balle dans la surface : le lutin palois ne se faisait pas prier pour doubler la mise, et soulager un peu plus ses coéquipiers, sous un véritable déluge cependant (2-0, 53ème).

Et 8 minutes plus tard encore, c’était au tour de Yankuba Jarju de plier le match, c’est ce que tout le monde croyait, après un centre parfait d’Idrissa Ba : l’attaquant palois terminait le boulot du plat du pied, et le ballon venait mourir derrière la ligne, freiné par l’eau qui s’accumulait au fur et à mesure sur la pelouse (3-0, 61ème).

2019_11_01-half-1-017

Trois buts marqués, une domination totale, on ne voyait pas comment les Palois pouvaient être arrêtés dans cette rencontre : mais une donnée venait petit-à-petit déconcentrer les Jaunes et Bleus…

En effet, les conditions climatiques dantesques faisaient leur effet : la pelouse, gorgée d’eau, ne permettait plus aux Béarnais de produire leur jeu léché, au sol, à base de passes courtes.

Le ballon était en effet régulièrement freiné, obligeant les deux équipes à changer de style : à ce petit jeu, c’étaient les Cristolliens qui étaient les plus adroits !

2019_11_01-half-2-007

A la 67ème minute, sur un ballon un peu long, Guendouz informait son latéral de laisser le ballon pour qu’il le dégage au loin : hélas, freiné par l’eau, le cuir ne décollait pas trop, et tombait dans les pieds de Mokdad côté visiteur.
Ce dernier ne se faisait pas prier pour réussir un tir de 40m, qui finissait sa course dans le but vide (3-1, 67ème).

4 minutes seulement plus tard, les Palois semblaient totalement perdus, pris par la pression mise par les visiteurs, qui sentaient bien qu’un coup était jouable : Mokdad marquait son doublé d’une belle frappe à l’entrée de la surface, et relançait totalement le match, sur une pelouse de plus en plus difficile (3-2, 71ème).

Avec plus de 20 minutes à jouer, les Béarnais étaient totalement sous pression : s’accommodant plus ou moins bien de cette situation, ils jouaient long et ne cherchaient plus à produire du jeu.

2019_11_01-half-2-009

Mais cela ne suffisait hélas pas : 87ème minute, sur un ballon en cloche dans la surface, Kamissoko commettait l’irréparable en fauchant un joueur de Créteil, offrant le penalty de l’égalisation à… Mokdad (3-3, 87ème) !

Si les Palois cherchaient à se créer une dernière opportunité, le terrain ne leur facilitait pas la tâche, et c’est sur ce score de 3-3 que la fin du match était sifflée, frustrant énormément des Jaunes et Bleus qui ne pouvaient s’en prendre qu’à eux-mêmes sur ce coup-là.

Un score sans trop de conséquences au classement, si ce n’est que les Palois sont désormais deuxième, à 2 points du leader Dunkerquois.

Prochain match des Palois : vendredi 8 novembre à 20h à Concarneau (stade Guy Piriou)
Prochain match à domicile : vendredi 22 novembre à 18h face à l’US Avranches (match retransmis sur Canal+).

Allez le Pau FC !