National

[Championnat – 12ème journée] Cruel pour les Palois…

Faire la passe de trois en championnat et s’éloigner un peu plus de la zone rouge, tel était l’objectif de Palois déterminés à continuer leur belle série.

Mais en face, il y avait une équipe certes mal en point au niveau du classement, mais qui possède des joueurs qui ont pour certains joué un étage plus haut, en L2, et qui se devaient de remettre à flot le club dans ce championnat.

Pour cette rencontre, Raffaele Novelli avait choisi de faire confiance à une équipe que l’on pourrait qualifier de « classique », avec un 4-3-3 habituel, et un trio offensif constitué de Thill, Guilavogui et Gueye, avec un Quentin Boisgard un peu diminué et laissé sur le banc.

Une rencontre entamée par le bon bout côté béarnais

Dès le début, les Palois entament leur travail de sape, jouant dans les petits périmètres et ne laissant aucun espace à leurs adversaires : plusieurs corners consécutifs viennent sanctionner ce bon démarrage, mais la défense locale était vigilante pour écarter le danger (3ème, 4ème).

De l’intensité, mais au final peu de situations dans le premier quart d’heure, même si les Jaunes et Bleus tenaient le ballon et jouaient à leur main sur cette pelouse du stade Marcel-Verchère : la première alerte sur le but de Guendouz intervenait à la 15ème minute, avec une tête qui ne faisait pas trembler le portier palois.

Le but qui fait mal, et une grosse réaction paloise

Mais si les visiteurs étaient maîtres du cuir, un tout petit moment de déconcentration pouvait être fatal face à la vitesse des attaquants de l’Ain : Massucco, lancé en profondeur, était stoppé irrégulièrement par Antoine Batisse aux yeux de monsieur l’arbitre, qui n’hésitait pas et signalait le point de penalty.

Transformé par Pierre-Charles, les locaux ouvraient donc la marque, contre le cours du jeu (1-0, 17ème).

Ce but avait cependant le mérite d’ouvrir le match et de forcer les Béarnais à sortir de leur réserve, sans pour autant se jeter à corps perdu vers le but adverse : Thill faisait parler sa technique et glissait un superbe ballon à Name, qui frappait sur le poteau (23ème) !

Quelques secondes plus tard, c’était Guilavogui qui n’arrivait pas à surprendre le portier bressan, pourtant seul en face-à-face (24ème).

Un dernier quart d’heure plus équilibré

A l’orée du dernier quart d’heure, les deux équipes soufflent un peu, et le rythme s’en ressent : Massuco côté Bourg-en-Bresse en profite presque mais manque sa frappe en bonne position (31ème).

Un carton jaune pour Chéré, toujours pour les locaux (41ème), et un dernier superbe arrêt de Guendouz face à un attaquant adverse (43ème) venait clore la première mi-temps, au final frustrante pour les Béarnais.

Un retour des vestiaires intense

Décidés à refaire leur retard, les Palois sortent des vestiaires avec l’envie d’égaliser rapidement dans ce match : deux corners obtenus très rapidement (47ème), une lourde frappe de Daubin captée par le portier bressan (54ème) et un coup franc de Maisonneuve (56ème) donnaient le ton, toutefois sans trouver la faille.

Le premier changement était effectué par le coach italien du Pau FC, avec la sortie de Vincent Thill pour l’entrée de Quentin Boisgard (64ème).

La poussée des visiteurs s’intensifiait, et Guilavogui manquait de peu de pousser le ballon au fond des filets, frappant trop croisé alors qu’il avait été parfaitement lancé en profondeur (69ème) !

Les Palois poussent en fin de match mais ne sont pas récompensés

Jarju était lancé à la place de Name côté Palois, pour une équipe résolument offensive en cette fin de rencontre : un pressing intense à la perte du ballon et des vagues offensives à la pelle, voilà le programme des 10 dernières minutes de cette rencontre.

Seulement, le portier bressan n’était pas du même avis que ses adversaires, et multipliait les interventions pour préserver ce score de 1-0.
D’autant plus que les joueurs de l’Ain jouaient bien évidemment en contre, et il en fallait de peu que Sacko double la mise (87ème).

Un dernier baroud d’honneur ne permettait pas aux Béarnais de récupérer un point de ce déplacement, après 4 minutes de temps additionnel : au final, c’était une défaite frustrante qui était sifflée par l’homme en noir, malgré un bon match des hommes de Raffaele Novelli.

Au classement, les Béarnais perdent deux places et sont 13èmes avec 12 points.

Il faudra donc aux Palois rebondir dès vendredi prochain avec la réception du bon dernier, Drancy, pour repartir du bon pied, face à une équipe qui va jouer crânement sa chance dans toutes les rencontres de ce championnat.

Rendez-vous donc nombreux le vendredi 9 novembre à 20h au nouveau stade de Pau !

Allez le Pau FC !

Les résultats de la soirée :

j12_resultats

Le classement :

j12_classement